Quel type d’ensileuse choisir ?

ensileuse

Encore connue sous le nom de récolteuse-hacheuse ou faucheuse-hacheuse-chargeuse, l’ensileuse est une machine très utilisée dans le milieu agricole. Elle sert en effet à faucher, découper, broyer et à récolter du fourrage vert ou préfané destiné à nourrir du bétail après un temps de fermentation. Avec un débit instantané de 50 à 150 tonnes par heure, l’outil fonctionne à une puissance comprise entre 160 et 350 kW à une vitesse de 4 à 12 km/h.

L’ensileuse automotrice ou autoportée

Ce sont les modèles les plus répandus en France. Il s’agit en effet des équipements d’ensilage tout-en-un dont la conception ressemble assez à celle des moissonneuses batteuses. Dans le lot, on retrouve les versions à coupe fine ou encore à couteaux. Les machines concernées disposent également d’un poste de conduite vitré, insonorisé, lumineux, souvent climatisé et assez spacieux. On y retrouve le volant qui sert à diriger les roues arrière de la machine et les commandes pour faire fonctionner l’ensileuse.

L’ensileuse automotrice est caractérisée par un fort débit à raison de plus de 100 t de fourrage par heure. Elle est également d’une très grande précision et permet d’obtenir des matières très fines de 4 à 40 mm. A cette fin, elle se compose de plusieurs éléments très importants.

La tête de récolte

Elle sert à couper ou à ramasser le fourrage. Selon les marques, l’outil peut être équipé de quatre types de tête différents, correspondant chacune à une fonction donnée. Dans tous les cas, on retrouve un rouleau à dents qui, en tournant à grande vitesse, ramène le fourrage vers une vis sans fin. L’herbe est ensuite convoyée vers une machine de hachage qui va la broyer plus finement et la rendre plus facile à conserver.

Le dispositif d’alimentation

Une fois le fourrage récolté par la tête de coupe, il est acheminé vers le système hacheur au moyen d’un dispositif. Ce dernier est composé de deux étages de rouleaux cannelés ou de chaînes à barrettes dont la vitesse de rotation permet d’obtenir une longueur précise des brins. A la fin, on obtient une bande régulière comprimée facile à hacher.

Le tambour hacheur rotatif

Ce système de hachage est composé d’un ensemble de lames/couteaux et de contre-couteau tournant à pleine vitesse. Il est l’idéal pour ensiler du maïs. Il permet en effet de recevoir et de découper directement sur pied le fourrage, à sa sortie du système d’alimentation.

La soufflerie

Il s’agit d’un ventilateur qui permet d’envoyer le produit haché vers la trémie de stockage ou la remorque suiveuse reliée à la machine. Généralement présente sur les machines à grand débit, la soufflerie est associée à une goulotte située de l’équipement.

L’ensileuse à fléaux

A contrario, les machines à fléaux sont traînées ou portées par l’attelage ou la prise avant d’un tracteur ou d’une remorque. Très simple de conception, cette ensileuse a l’avantage d’être facile à utiliser et à entretenir. Elle bénéficie également d’une longue durée de vie et d’un faible besoin de puissance.

Les modèles concernés s’utilisent pour la récolte en vert. Ainsi, ils coupent le fourrage par lacération grâce à un processus de rotation des fléaux. Au moyen d’une tuyère d’éjection, la récolte est ensuite envoyée dans une remorque de chargement. Lorsque cette dernière est pleine, elle est dételée, remplacée par une autre remorque puis amenée au silo pour le déchargement.

Très économiques, les faucheuses récolteuses à fléaux sont réparties en deux groupes reconnaissables à leur forme. Cette caractéristique permet ainsi de distinguer les fléaux en forme en cuillère et les fléaux en forme de « L ». Les premières sont des machines à simple coupe pendant que les dernières sont des ensileuses à double coupe auxquelles on associe souvent un système de hachage rotatif.

Quelle tête de coupe choisir selon le type de fourrage ?

Selon l’espèce de fourrage à récolter, l’ensileuse s’utilise avec différentes têtes de récolte qui s’installent à l’avant. C’est le cas entre autres de/du :

  • La barre de coupe directe idéale pour les récoltes de fourrages sur pied ;
  • Le ramasseur d’herbe en andains : cette tête est équipée de barres transversales à dents avec des extrémités liées à des disques en rotation. Elle est utilisée pour reprendre les graminées et les légumineuses  ;
  • La tête de récolte à becs : elle dispose de 3 à 8 rangs et de barres déflectrices. C’est l’idéal pour les plantes semées en ligne telles que le maïs et le cheminement de leurs tiges  ;
  • La tête de récolte à tambours pour les plantes diverses, semées en ligne ou non.
Comment utiliser une serre de jardin ?
Où trouver des compléments alimentaires pour porcs ?